1982

Croyez-vous que Banana Joe est du genre à laisser un gredin et ses sbires asservir le village d’Amantido à travers l’installation d’une usine de bananes et d’un casino ? Ce balourd musclé doit batailler contre la bureaucratie, s'engager dans l’armée et même atterrir en prison, mais finalement, il parvient à sauver le village et ses habitants. Une comédie écolo avec Bud Spencer en vedette.

Banana Joe

« On récolte des bananes ! » Banana Joe est un grand gaillard qui vend des bananes à Amantido, une île tropicale d’Amérique du Sud. Toutefois, son commerce est convoité par le gangster Torcillo et ses sbires, qui tentent de s'emparer de ce marché. Banana Joe, qui fournit les habitants des communautés voisines en bananes, ne compte pas laisser Torcillo mettre la main sur son affaire et encore moins ouvrir un casino et asservir l’île. En quête d’un permis pour piloter son bateau, il se rend pour la première fois en ville afin de se plier à cette formalité d'apparence facile. Mais Joe est un homme simple et sans éducation qui ignore les règles de la société moderne et n'a ni nom de famille, ni papiers d'identité, ni permis de travail, ni permis de vente. Le film enchaîne les épisodes comiques : pour obtenir son permis de vendeur de bananes, Joe doit se rendre à l'archevêché afin d’y récupérer son certificat de naissance, puis au guichet numéro 2 du bureau d'enregistrement pour sa carte d'identité, et enfin au guichet numéro 16 du même bureau. Pour finalement découvrir qu'il ne lui reste plus qu'à s'engager dans l'armée. Joe jette l’éponge avant la fin de son service et est condamné à la prison pour plusieurs motifs : désertion, incitation au désordre, insulte à un officier, effraction et résistance lors de l'arrestation. Le tournant a lieu derrière les barreaux, où Joe rencontre un escroc de Naples nommé Manuel, dont les talents de persuasion et les relations l’aident à obtenir le permis de vente tant désiré. La chance sourit enfin à Joe : il s'échappe de prison et retourne à Amantido avec Manuel. Il arrive juste à temps pour démanteler le casino. Enfin, la police arrive, le président lui accorde l'amnistie et Torcillo est arrêté.

Date de sortie :

1982