2020

Shani, une éléphante d’Afrique, et son petit Jomo, entreprennent un voyage épique avec leur troupeau, long de plusieurs centaines de kilomètres à travers le désert du Kalahari, depuis le Delta de l’Okavango jusqu’au fleuve Zambèze. Guidée par la matriarche, Gaia, la famille fait face à la chaleur accablante, l’appauvrissement des ressources et la ténacité des prédateurs. Ce périple, sur les traces de leurs ancêtres, n’a qu’un seul but, trouver le paradis.

Éléphants

Shani, une éléphante d’Afrique, et son petit Jomo, entreprennent un voyage épique avec leur troupeau, long de plusieurs centaines de kilomètres à travers le désert du Kalahari, depuis le Delta de l’Okavango jusqu’au fleuve Zambèze. Shani et sa famille font partie des derniers éléphants sur Terre à entreprendre ces longues migrations. Elle est la maman du petit Jomo, un an et encore très innocent, dont c’est la première migration. A 40 ans, elle sera la prochaine matriarche du troupeau, à la suite de la sœur Gaia, la matriarche actuelle. Le troupeau de Gaia fait partie des multiples espèces qui comptent sur l’eau qui coule des montagnes et transforme le cœur du désert en une oasis verdoyante. Mais la fin de la saison est proche et bientôt, l’exode va commencer. Rien sur Terre n’est plus précieux que l’eau. Et c’est encore plus vrai dans le désert du Kalahari, en Afrique australe, qui est l’un des endroits les plus arides de la planète. L’eau s’éloigne et bientôt, le paradis se transformera en poussière. Le Delta deviendra bientôt une étendue de mares évaporées. Gaia sait d’instinct qu’elle doit mener le troupeau dans le désert du Kalahari, avant que les sources d’eau ne soient épuisées. La réussite du troupeau dépendra de son expérience et de sa sagesse, transmises de génération en génération. Comme l’adage « un éléphant n’oublie jamais » l’indique, ces mammifères ont une profonde connexion avec leur passé. Gaia emmènera sa famille dans des chemins façonnés par leurs ancêtres qui représentent un réseau de lignes et de cercles – les cercles étant des sources d’eau dont la famille aura besoin pour pouvoir traverser l’immense désert. En chemin, ils se mettront en quête de nourriture dans des endroits comme un sous-bois de mopanes riches en humidité, et dans les troncs des baobabs, remplis d’eau. Alors qu’ils approchent de leur destination, le troupeau doit traverser le fleuve Zambèze pour atteindre le havre de paix qu’ils cherchaient. Ils doivent s’enfoncer dans les eaux peu profondes, où des crocodiles chassent les éléphanteaux, comme Jomo, et ils doivent se battre contre des forts courants qui pourraient les faire tomber dans l’une des chutes d’eau les plus puissantes au monde, les Chutes Victoria. Heureusement, le troupeau a la force et l’endurance pour y parvenir et peut se reposer, tout en profitant de l’eau abondante et des noix de palme qu’ils font tomber des arbres. Mais en quelques mois, la nourriture diminue et l’eau commence à revenir dans le Delta de l’Okavango. La famille doit traverser l’Afrique sauvage, encore une fois. Le chemin retour vers le Delta ne sera pas facile car les eaux de l’Angola arrivent plus tôt cette année et le troupeau va devoir se dépêcher. Cependant, les liens forts entre les éléphants est aussi puissant que celui qui unit les humains et c’est grâce à cela qu’ils ont réussi à aller si loin. Ensemble, Gaia, Shani, Jomo et la famille vont oser prendre le chemin le plus court… à travers le territoire des lions.

Date de sortie :

2020