Dans ce thriller psychologique, l'inspectrice Anna Manni s'évanouit dans la galerie des Offices sous le pouvoir hypnotique d'un tableau. Elle est secourue par un homme qui se trouve être le psychopathe qu'elle recherche. Après plusieurs attaques horribles, Anna parvient à empêcher le tueur de nuire. L'affaire semble résolue mais les meurtres continuent et le mal commence à s'insinuer en Anna.

La sindrome di Stendhal

Inspiré du roman de Graziella Magherini. Anna Manni se trouve dans la galerie des Offices, à Florence. Après avoir admiré les œuvres d'art, elle est prise d'hallucinations inexplicables jusqu'à ce qu'elle s'évanouisse. Un jeune homme la sauve et lui paie le taxi jusqu'à l'hôtel. Anna tente de rassembler ses esprits et se rappelle qu'elle est policière sur la piste d'un violeur en série. Elle découvre qu'Alfredo, l'homme qui l'a aidée, est le tueur qu'elle recherche. Alfredo arrive dans sa chambre, la viole et, après avoir tué une autre victime sous ses yeux, s'en va. Anna, sous le choc, s'en remet aux soins d'un psychologue qui lui diagnostique le syndrome de Stendhal, une sensibilité morbide aux œuvres d'art. Sur les conseils du médecin, elle s'installe dans sa famille à Viterbe mais elle est enlevée, violée à nouveau et enfermée dans une tombe étrusque. Heureusement, elle parvient à se libérer et, après un sanglant combat à mains nues, elle jette le meurtrier dans une rivière. Le corps du tueur disparaît dans les eaux mais son âme migre dans le corps d'Anna. Possédée par le mal, celle-ci va tuer tous ceux qui se trouvent sur son chemin, y compris le jeune Français avec qui elle a une liaison, son médecin et son collègue Marco.

Date de sortie :

1996