« Italiens et Grecs, un visage, une race. » Salvatores dirige Bisio et Abatantuono dans son troisième film, centré sur l'évasion. En 1941, huit soldats italiens débarquent sur une petite île grecque. Loin du monde réel et inaptes à l'action militaire, ils s'intègrent à la population et passent du temps à jouer au football sur la plage. Mais à la fin de la guerre, ils doivent rentrer chez eux.

Mediterraneo

En 1941, pendant la Seconde Guerre mondiale, une troupe de soldats italiens débarque sur une petite île grecque. Clairement inexpérimentés et rapidement coupés du monde quand leur radio tombe en panne à leur arrivée, ils se consacrent à des activités bien éloignées de la guerre. Ils sont commandés par le lieutenant Montini, un professeur de lycée passionné de peinture et le seul à parler grec. Parmi eux, le sergent Lorusso, qui a combattu durant la campagne africaine, aux côtés du fidèle Colasanti, les deux frères Munaron des Alpes vénitiennes et Strozzabosco, un ancien moniteur de ski qui aime les mules. Farina, quant à lui, tombe amoureux d'une prostituée, alors que Noventa n'a qu'une idée en tête : retourner dans sa famille. Les soldats s’intègrent à la population de vieux, de femmes et d’enfants de l’île, les jeunes hommes ayant été expulsés par les nazis. Ils passent leur temps à des activités de loisirs, jouant des matchs de football mémorables et s'attirant des ennuis. Mais lorsqu'un avion de reconnaissance italien atterrit sur l'île et les avertit que l'armistice a été signé, les soldats se rendent compte que trois ans se sont écoulés depuis leur arrivée. Ils doivent donc se préparer à rentrer chez eux, mais tous ne sont pas prêts à le faire. Réalisé par Gabriele Salvatores, avec les acteurs Diego Abatantuono et Claudio Bisio, ce film a reçu un Oscar du meilleur film étranger, trois prix David di Donatello et un Ruban d'argent.

Date de sortie :

1992