Voici le remake du film de Tornatore, avec Robert De Niro et une musique de Paul McCartney. Frank, un veuf à la retraite, décide de rendre visite à chacun de ses quatre enfants qu'il n'a pas vus depuis longtemps. Une réflexion sur la relation entre parents et enfants, sur les sacrifices d'un père et sur les liens familiaux indestructibles.

Stanno tutti bene

Frank a travaillé toute sa vie dans une usine. Maintenant qu'il est à la retraite et veuf, il ressent le besoin de renouer avec ses quatre enfants pour voir de ses propres yeux si "tout le monde va bien". Son idée de réunir la famille autour d'un barbecue ne fonctionne pas : chacun a une bonne raison de ne pas être là. Frank, malgré l'interdiction du médecin, décide de partir et de leur rendre visite à l'improviste. Voyageant entre New York, Chicago, Denver et Las Vegas, Frank va découvrir que la vie de ses enfants est bien différente de ce qu'il imaginait. David n'est pas vraiment le peintre établi qu'il prétendait. En réalité, il a un problème de drogue et a déménagé au Mexique où il mourra d'une overdose. Amy, "une grosse pointure de la publicité", a mis fin à son mariage soi-disant solide. Robert, "le chef d'orchestre", est en fait un percussionniste précaire. Rosie, "danseuse dans un club de Las Vegas", est en réalité une mère célibataire homosexuelle. Frank aurait-il commis des erreurs ? Il le demandera à sa femme lorsqu'il lui rendra visite au cimetière. Malgré leur culpabilité, les enfants ne veulent pas contrarier leur père qui regrette d'avoir perdu trop de temps.

Date de sortie :

1990