Lorsque George Lucas se lance dans l’aventure Star Wars, il est loin de se douter qu’il va révolutionner le cinéma. Cette série en six épisodes revient sur l’évolution d’Industrial Light & Magic, la société derrière les effets spéciaux de Star Wars, E.T., Terminator 2, Jurassic Park... Découvrez les génies créatifs qui ont su mettre de la magie dans certains des plus grands films de notre époque.

LIGHT & MAGIC

LIGHT & MAGIC est une série documentaire de six épisodes qui raconte l’histoire d'Industrial Light & Magic, la société d’effets spéciaux créée par George Lucas pour Star Wars. Au travers d’interviews et d’images inédites, le réalisateur Lawrence Kasdan lève le voile sur certains des effets les plus mythiques d’ILM, tout en revenant sur le fascinant parcours des artistes et pionniers qui en sont à l’origine. Lorsque George Lucas se lance dans l’aventure Star Wars, il découvre qu'aucune société à Hollywood n'est capable de réaliser son ambitieux projet de "bataille dans l’espace". George se tourne alors vers John Dykstra, un expert des prises de vue. Ce dernier s’installe dans un hangar à Van Nuys et rassemble une équipe de dessinateurs, d’artisans et de rêveurs. Ils imaginent les vaisseaux, fabriquent les maquettes et conçoivent un système de caméra révolutionnaire. Mais lorsque George Lucas leur rend visite à la fin du tournage, il découvre le retard pris. L’équipe se mobilise pour tout boucler, Star Wars sort à temps et rencontre un succès planétaire. Pourtant, George reste insatisfait. Pour L’Empire contre-attaque, il déménage sa société. Après le succès du premier opus, l’équipe fait face à des problèmes d’envergure. George cherche à moderniser les procédés et embauche Ed Catmull pour créer un service informatique. À l’aube des années 80, ILM est au sommet de son art. La société collabore avec des réalisateurs tels que Steven Spielberg et Robert Zemeckis, et réalise les effets spéciaux d'E.T., Retour vers le futur, et bien d’autres. Pendant ce temps, le nouvel ordinateur Pixar donne l’idée à John Knoll de créer Photoshop. Alors que l’industrie du cinéma entre dans l’ère du numérique, les infographistes du monde entier rejoignent les rangs d’ILM. La société produit les effets révolutionnaires d’Abyss et Terminator 2. Si certains artistes n’hésitent pas à se former aux nouveaux outils numériques, d’autres peinent à faire la transition. La création de dinosaures en images de synthèse pour Jurassic Park marque un tournant dans l'industrie du cinéma et amènera Phil Tippett, magicien du stop-motion, à déclarer son métier "éteint". Sur Star Wars, George teste librement de nombreuses technologies, et pousse l’industrie à passer aux caméras et projecteurs numériques. Les innovations continuent au XXIe siècle, avec l'arrivée d'une nouvelle génération. Grâce à Iron Man, Jon Favreau, jusqu'alors réticent, finit par se laisser convaincre lorsqu’il s’aperçoit qu’il est impossible de distinguer les vraies images de celles de synthèse. Le rêve de George Lucas se réalise avec The Volume, un système révolutionnaire de tournage numérique. À la fin de la série, certains collaborateurs reviennent sur le mélange unique d’art et de technologie que représente ILM, tout en rendant hommage aux personnes qui ont rendu l’aventure possible. Certaines séquences ou certains motifs lumineux clignotants sont susceptibles d'affecter les téléspectateurs photosensibles.

Date de sortie :

2022